Meilleurs téléphones pliables en 2023 : Guide d’achat et modèles recommandés au Maroc

Les avantages des téléphones pliables au quotidien

Au-delà de l’aspect nouveauté et du côté high-tech indéniable des smartphones pliables, quels sont leurs avantages concrets pour l’utilisateur au quotidien ?

Tout d’abord, le grand écran est un vrai plus pour de nombreux usages :

  • Consulter des documents, pages web, e-mails ou schémas en plus grand pour plus de confort visuel et moins de zoom/dézoom
  • Regarder des vidéos, films et séries sur une surface d’affichage digne d’une mini tablette, idéal dans les transports par exemple
  • Jouer à des jeux vidéo de manière plus immersive
  • Utiliser deux applications simultanément en mode multitâche grâce au partage d’écran, pour par exemple prendre des notes tout en participant à une visioconférence
  • Avoir un aperçu plus large des photos que l’on prend pour mieux cadrer ses clichés
  • Profiter de claviers virtuels en plus grand format pour saisir du texte confortablement et rapidement

Malgré un poids généralement un peu supérieur aux smartphones classiques à cause du système de charnière et de la batterie plus imposante, les téléphones pliables restent faciles à transporter, surtout ceux au format clapet qui se glissent dans la poche une fois refermés. C’est le combo gagnant pour allier grand écran et compacité.

Certains modèles comme les Galaxy Z Fold ou le Mate Xs 2 sont de véritables couteaux suisses technologiques se substituant presque à une tablette. Ils permettent de laisser cette dernière à la maison dans bien des situations. Idéal pour s’alléger en déplacement.

Les progrès constants apportés par les constructeurs en termes de robustesse sont aussi un argument en faveur de ces appareils. Avec des charnières de plus en plus résistantes dans le temps, des matériaux comme le verre ultra fin d’Samsung ou l’alliage léger de Huawei, les risques de panne ou casse s’amenuisent. De quoi utiliser son téléphone pliable sereinement au fil des années comme n’importe quel smartphone.

Quelles limites pour les téléphones pliables ?

Si les téléphones pliables ont fait de grands progrès depuis les tous premiers prototypes et modèles commerciaux, quelques points restent à parfaire pour convaincre le grand public. Malgré les prouesses des constructeurs, la zone de pliure de l’écran reste souvent visible sous certains angles ou en réflexion, même si cela s’atténue sur les dernières générations. Un détail pour certains, un défaut rédhibitoire pour les plus perfectionnistes.

L’écran, plus fragile qu’un verre classique, nécessite aussi plus de vigilance même si des progrès ont été faits en termes de résistance aux chocs et rayures. Utiliser un étui de protection reste souvent un must. La charnière introduit aussi potentiellement un point de fragilité par rapport à un smartphone classique et son étanchéité est compliquée à assurer. Même si les systèmes se perfectionnent d’année en année, le risque zéro n’existe pas.

Autre point sensible : l’autonomie. Même avec des batteries de forte capacité, faire fonctionner un très grand écran, voire deux, consomme plus d’énergie. Difficile pour un pliable de rivaliser avec les smartphones classiques sur ce terrain, même si là encore des progrès sont faits à chaque génération.

Enfin, le plus gros frein reste le prix, encore prohibitif sur la plupart des modèles haut de gamme qui dépassent les 1500 voire 2000 euros. Un investissement conséquent comparé aux meilleurs smartphones non pliables, qui se justifie pour les utilisateurs qui exploiteront vraiment le potentiel de ce grand écran au quotidien. Les modèles de milieu de gamme comme le Motorola Razr 40 arrivent à des tarifs plus accessibles sous la barre des 500 euros mais au prix de concessions sur la fiche technique.

Les marques chinoises à l’assaut du marché des pliables

Si Samsung domine actuellement le marché des téléphones pliables, notamment grâce à ses Galaxy Z Fold et Z Flip, la concurrence chinoise est en embuscade. Après les tentatives plus ou moins fructueuses de Huawei, Royole ou Xiaomi, d’autres constructeurs ambitionnent de s’imposer avec des modèles prometteurs.

OPPO a ainsi lancé le Find N2, un rival direct du Galaxy Z Fold 4 avec un grand écran interne LTPO AMOLED de 7,1 pouces, un puissant processeur Snapdragon 8+ Gen 1, un triple capteur photo et une grande batterie de 4520 mAh. De quoi lui permettre de se hisser dans le top des pliables. Le Find N2 Flip décline la recette en format clapet pour concurrencer les Z Flip.

Honor a également dévoilé le Magic VS, téléphone pliable haut de gamme proche du Find N2 d’OPPO en termes de fiche technique (écran OLED 7,9 pouces 120 Hz, Snapdragon 8+ Gen 1, quadruple capteur photo 54 Mpx…).

Chez Vivo, les récents X Fold et X Fold+ misent sur des caractéristiques premium avec grand écran LTPO 2.0 jusqu’à 120 Hz, deux écrans externes, processeur dernier cri, quadruple capteur photo Zeiss, charge rapide 80W… Reste à voir s’ils parviendront à s’imposer face aux cadors du secteur.

L’arrivée annoncée de nouveaux acteurs

Si les téléphones pliables n’en sont plus à leurs balbutiements, ce marché est encore jeune et pas totalement mature. Cela n’empêche pas de nombreux constructeurs de lorgner sur ce segment porteur appelé à se développer.

Parmi les annonces et rumeurs insistantes, Google travaillerait activement sur un modèle baptisé Pixel Fold ou Notepad qui miserait sur une excellente intégration logicielle pour tirer parti du grand écran pliable, comme le géant américain sait si bien le faire sur ses smartphones Pixel. Un lancement courant 2023 est pressenti.

Côté Xiaomi, après le très perfectible Mi Mix Fold, un Mix Fold 2 est espéré pour revoir la copie et combler les lacunes du premier essai. Écran LTPO 2.0 avec rafraîchissement adaptatif jusqu’à 120 Hz, puissant Snapdragon 8+ Gen 1, charge rapide 67W et même un stylet seraient au programme de ce modèle très attendu.

Enfin, même si rien n’est confirmé, les bruits de couloir enflent autour d’un iPhone pliable en préparation dans les laboratoires d’Apple. Comme à son habitude, la marque à la pomme laisserait la concurrence essuyer les plâtres avant de lancer son propre modèle très abouti. Selon certaines sources, différents formats seraient à l’étude, s’inspirant du Z Fold ou du Z Flip de Samsung.

Si le lancement d’un iPhone Fold semble peu probable avant 2024-2025, il ne fait guère de doute qu’Apple mettra toute son expertise au service d’une déclinaison pliable très qualitative. Tant au niveau hardware avec son expérience en dalles OLED, charnières et matériaux premium, que software avec un iOS profondément remanié pour sublimer le grand écran. Beaucoup voient ce futur modèle comme un candidat sérieux au leadership sur le marché des pliables.

Les téléphones pliables en 2023 et au-delà : quel avenir ?

S’il est difficile de prédire avec certitude l’évolution du marché des smartphones pliables, une chose est sûre : ce format a de très beaux jours devant lui. Après des débuts difficiles et des premiers modèles perfectibles, cette catégorie est montée en puissance au fil des générations et des itérations.

Les principaux acteurs investissent massivement en R&D pour perfectionner leurs technologies de dalles pliables, améliorer la robustesse, trouver le bon équilibre entre compacité et confort d’utilisation du grand écran, tout en renforçant les autres points clés comme la photo, les performances et l’autonomie.

Si le format clapet type Z Flip semble avoir la faveur du public pour l’instant, notamment grâce à son côté compact et sécurisant pour l’écran une fois refermé, les modèles type Z Fold devraient progressivement devenir plus abordables et séduire les utilisateurs à la recherche d’une véritable expérience tablette dans leur poche.

La clé du succès à long terme des téléphones pliables résidera dans le software et les usages rendus possibles par le grand écran. Les fabricants l’ont bien compris et rivalisent d’ingéniosité pour adapter leurs interfaces. Mode flex des Galaxy Z, barre des tâches et fenêtres flottantes du Mate Xs 2, adaptive UI du Razr 40…

Les développeurs tiers sont aussi mis à contribution pour adapter leurs applications à ce nouveau format. On pense notamment aux applis de productivité type suites bureautiques, surtout depuis l’engouement pour le travail mobile. Pour exploiter le potentiel de ces grands écrans, le multitâche sera aussi un point clé. À ce niveau, Android est un cran au-dessus d’iOS, mais Apple mettra les bouchées doubles sur cet aspect en temps voulu.

D’autres usages pourraient bénéficier de l’apport des smartphones pliables. C’est le cas de la photo et la vidéo, où la taille de l’écran ouvre de nouvelles possibilités. L’intégration de stylets pourrait aussi démultiplier les capacités de prise de notes manuscrites, dessin, retouche photo ou 3D. Les concepteurs de jeux vidéo mobiles seront aussi inspirés par ces surfaces d’affichage plus larges pour repenser leurs créations.

Le facteur déterminant pour une adoption massive des téléphones pliables dans les années qui viennent restera le rapport fonctionnalités/prix. Aujourd’hui réservés à une clientèle exigeante et technophile prête à payer le prix d’une certaine exclusivité, ces modèles devront progressivement passer sous la barre symbolique des 1000 euros pour toucher un plus large public.

Au-delà des traditionnels early adopters, les constructeurs doivent arriver à convaincre monsieur et madame Tout-le-monde de l’intérêt de passer à un téléphone pliable et des bénéfices concrets au quotidien. C’est tout l’enjeu des prochaines générations et campagnes marketing qui devront mettre en avant des usages différenciants à la portée de chacun.

En attendant, pour les utilisateurs marocains prêts à franchir le pas, les différents modèles présentés dans cet article constituent d’excellentes portes d’entrée dans l’univers des smartphones pliables selon les priorités de chacun. Que l’on cherche le nec plus ultra actuel avec les Galaxy Z de Samsung, un modèle innovant comme le Mate Xs 2 de Huawei (avec les limitations inhérentes) ou une solution plus accessible type Motorola Razr 40, il y a déjà de très belles opportunités.

Et avec les lancements attendus dans les prochains mois, l’arrivée espérée de mastodontes comme Google ou Apple sur ce segment, le meilleur est certainement à venir. Les téléphones pliables ont assurément un bel avenir devant eux au Maroc comme ailleurs !

Les meilleurs téléphones pliables disponibles au Maroc en 2023

Samsung Galaxy Z Fold5

Le Galaxy Z Fold5 (1413 euros), 5e génération de la série, représente probablement l’un des tous meilleurs modèles pliables actuels. Ultra complet et polyvalent, il est difficile de lui trouver des défauts. Son système de pliage a encore été perfectionné. Il peut aussi compter sur d’excellents photomodules et un logiciel très personnalisable pour exploiter au mieux le grand écran.

Samsung Galaxy Z Fold 4

Sorti l’an dernier, le Galaxy Z Fold 4 (1919 euros) avait déjà atteint un beau niveau de maturité. Évolution intéressante du Fold3, un peu plus large et moins haut une fois plié, il apporte des améliorations bienvenues, sublimées par l’interface OneUI basée sur Android 12L, particulièrement adaptée aux écrans pliables.

Samsung Galaxy Z Flip 5

Déclinaison 2023 du Z Flip, le Galaxy Z Flip 5 mise sur la continuité avec un format clapet toujours aussi séduisant et compact. Son écran externe est la vraie star et gagne encore en surface d’affichage et fonctionnalités. Vendu 949 euros, c’est un modèle très équilibré, agréable à utiliser au quotidien. Seule l’autonomie plus que moyenne vient tempérer l’enthousiasme.

Samsung Galaxy Z Flip4

Si un modèle pliable peut prétendre toucher le grand public, c’est bien le Galaxy Z Flip 4 (700 euros). Son format clapet, très pratique à transporter, séduit par son côté compact et son design plaisant. Le Z Flip4 améliore subtilement la recette du Z Flip 3 avec un système de charnière apparemment plus robuste. C’est un appareil équilibré au tarif contenu pour la catégorie.

Huawei Mate Xs 2

Apparu en 2022, Huawei Mate Xs 2 propose une approche différente avec son unique écran OLED qui se déplie vers l’extérieur. Le pliage est ainsi totalement invisible mais l’écran se retrouve exposé en permanence. D’une finesse record (11mm refermé), son format proche d’une tablette une fois déployé en fait un appareil polyvalent. Malheureusement, l’absence de services Google et de compatibilité 5G ternissent le tableau, tout comme son chipset Snapdragon dépassé. L’expérience utilisateur fourmille de bonnes idées pour tirer parti de ce grand écran.

Huawei P50 Pocket

Avec le P50 Pocket (899 euros), Huawei décline le format clapet dans un appareil compact et élégant. La fiche technique est solide avec un écran 120 Hz et de bonnes performances. Mais une fois encore, l’absence de 5G, de Google et un chipset vieillissant déçoivent à ce prix. La charnière semble aussi un peu fragile. Le bloc photo n’est pas non plus au niveau espéré sur ce segment.

Motorola Razr 2022

Remplaçant des Razr 2019 et 2020, ce modèle fait l’impasse sur l’aspect nostalgique du célèbre Razr V3 de 2004 au profit d’un design plus moderne. Vendu 749 euros, il mise sur un software intelligent pour tirer parti des deux écrans. Les performances sont au rendez-vous et l’écran comme les photos donnent satisfaction. Par contre l’autonomie très limitée et des boutons mal positionnés viennent gâcher l’expérience.

Motorola Razr 40 Ultra

Évolution du Razr 2022, le Razr 40 Ultra améliore la recette avec une plus grosse batterie, un écran externe record en taille et en fonctionnalités, ainsi qu’un hardware plus musclé. Toujours avec un excellent logiciel. Vendu près de 900 euros, il lui manque toujours un meilleur bloc photo et des boutons de volume mieux intégrés, mais c’est globalement une réussite qui mérite son appellation « Ultra ».

Motorola Razr 40

Premier modèle pliable de milieu de gamme du marché, le Razr 40 est proposé à 495 euros. Son interface logicielle très bien pensée et ses bonnes performances globales séduisent, tout comme son système de pliage. L’autonomie très limitée déçoit en revanche, de même que le manque de fonctionnalités et la petite taille de l’écran externe. Mais pour un premier pliable abordable, c’est très encourageant.

Conclusion

Même s’ils constituent encore un marché de niche, les smartphones pliables arrivent à maturité et des modèles très convaincants sont désormais disponibles au Maroc, pour peu que l’on soit prêt à y mettre le prix. Samsung domine ce segment mais des concurrents comme Huawei ou Motorola proposent des approches intéressantes, chacun avec ses forces et faiblesses.

Avant de craquer pour un modèle, il faut bien avoir en tête ses priorités et impératifs en termes de design, performance, expérience logicielle, compacité, photo, autonomie… Et voir si l’on est prêt à faire des concessions sur certains aspects comme l’absence de services Google sur les modèles Huawei. Ou à payer plus cher une nouvelle technologie.

Si le format pliable ne fait pas encore totalement l’unanimité et conserve quelques défauts de jeunesse, l’évolution des caractéristiques d’une génération à l’autre montre que les constructeurs sont à l’écoute des retours utilisateurs. Ils ont à cœur d’améliorer constamment leurs produits, d’intégrer plus de fonctionnalités pour exploiter au mieux le grand écran, tout en renforçant toujours plus la solidité.

Les prix devraient aussi baisser au fur et à mesure de l’adoption par le grand public. On peut déjà s’offrir un pliable sur le segment milieu de gamme pour moins de 500 euros chez Motorola, preuve que cette technologie est sur une bonne voie pour se démocratiser.

Avec des équipementiers majeurs comme Apple ou Google qui pourraient bientôt entrer dans la danse, gageons que ces appareils au potentiel immense ont un bel avenir devant eux et qu’ils viendront enrichir notre quotidien mobile d’expériences toujours plus immersives et productives. Le meilleur des téléphones pliables reste à venir !

Electroménager et Multimédia au Maroc
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0